Pèlerins
ou visiteurs,
soyez les bienvenus !

26 octobre
Chargement en cours Évènements

Évènements le 26 octobre 2020

5 h 25

Vigiles

7 h 30

Laudes

9 h 45

Messe

12 h 45

Sexte

14 h 15

None

17 h 30

Vêpres

20 h 35

Complies

La règle de Saint-Benoit

Écoute, ô mon fils, les préceptes du maître et incline l'oreille de ton cœur ; reçois volontiers les conseils d'un tendre père, et mets-les en pratique, afin que le labeur de l'obéissance te ramène à celui dont t'avait éloigné la lâcheté de la désobéissance. C'est donc à toi,qui que tu sois, que je m’adresse maintenant, toi qui, renonçant à tes volontés propres, prends en main les très puissantes et nobles armes de l'obéissance pour militer sous le vrai Roi, le Christ Seigneur.
LIRE LA RÈGLE DE SAINT BENOIT

24 heures pour Dieu : 12 et 13 décembre 2020

Invitation à découvrir la vie monastique pour les jeunes hommes de 18 à 35 ans

Prendre contact avec le Père hôtelier

Les jeunes filles sont invitées à contacter un monastère de moniales https: //vie-monastique.com

BIENHEUREUX LOUIS FRANÇOIS LEBRUN

martyr sur les pontons de Rochefort, +1794
fêté le 20 août


Né à Rouen sur la paroisse Saint-Herbland, il émit sa profession monastique à l’âge de dix-neuf ans le 10 juin 1763, dans la congrégation de Saint-Maur et fut ordonné prêtre en 1771 dans la chapelle du palais archiépiscopal de Rouen par le cardinal de La Rochefoucauld. Après avoir rempli plusieurs charges dans les monastères de la province de Normandie, dom Le Brun arrivait à Saint-Wandrille en décembre 1788, date à laquelle le prieur d’alors le choisit comme sénieur. Après la loi de février 1790 supprimant les ordres religieux, dom Le Brun, voulant continuer à mener la vie monastique, se retira à Jumièges puis au Bec qui subsistèrent plus longtemps que Saint-Wandrille, et fut amené ensuite à demeurer à Rouen. Trois ans plus tard, n’ayant pas prêté le serment de liberté-égalité, et pour éviter que sa famille ne pâtisse de l’avoir hébergé, il se livra, fut arrêté et envoyé à la maison d’arrêt de Saint-Vivien. Le 21 mars 1794, c’était le départ pour les pontons de Rochefort. Après quatre mois écoulés sur les « Deux-associés », navire consacré au transport des esclaves, dom Louis-François Le Brun était descendu à terre ; pratiquant toujours les vertus de piété, de douceur et de modestie, il mourait en confesseur de la foi, prêtre jusqu’au bout, fidèle à l’observance des lois ecclésiastiques et attaché à la sainte hiérarchie de l’Église. Il a été béatifié par le Pape Jean-Paul II avec nombre de ses compagnons le 1er octobre 1995.

BIENHEUREUX LOUIS FRANÇOIS LEBRUN

martyr sur les pontons de Rochefort, +1794
fêté le 20 août


Né à Rouen sur la paroisse Saint-Herbland, il émit sa profession monastique à l’âge de dix-neuf ans le 10 juin 1763, dans la congrégation de Saint-Maur et fut ordonné prêtre en 1771 dans la chapelle du palais archiépiscopal de Rouen par le cardinal de La Rochefoucauld. Après avoir rempli plusieurs charges dans les monastères de la province de Normandie, dom Le Brun arrivait à Saint-Wandrille en décembre 1788, date à laquelle le prieur d’alors le choisit comme sénieur. Après la loi de février 1790 supprimant les ordres religieux, dom Le Brun, voulant continuer à mener la vie monastique, se retira à Jumièges puis au Bec qui subsistèrent plus longtemps que Saint-Wandrille, et fut amené ensuite à demeurer à Rouen. Trois ans plus tard, n’ayant pas prêté le serment de liberté-égalité, et pour éviter que sa famille ne pâtisse de l’avoir hébergé, il se livra, fut arrêté et envoyé à la maison d’arrêt de Saint-Vivien. Le 21 mars 1794, c’était le départ pour les pontons de Rochefort. Après quatre mois écoulés sur les « Deux-associés », navire consacré au transport des esclaves, dom Louis-François Le Brun était descendu à terre ; pratiquant toujours les vertus de piété, de douceur et de modestie, il mourait en confesseur de la foi, prêtre jusqu’au bout, fidèle à l’observance des lois ecclésiastiques et attaché à la sainte hiérarchie de l’Église. Il a été béatifié par le Pape Jean-Paul II avec nombre de ses compagnons le 1er octobre 1995.

Découvrez la boutique de l’abbaye

Librairie, CD (chant grégorien, orgue et musique religieuse), large gamme de produits au miel, produits artisanaux fabriqués par des communautés religieuses et des produits de Normandie.
Vous y trouverez aussi la traditionnelle cire de Saint-Wandrille et la bière brassée par les moines !

Découvrez nos chantiers : Projet Bathildis

Le fruit de notre travail nous permet de subvenir à nos besoins et d’assurer l’entretien courant,
mais nous ne pouvons assurer seuls les chantiers importants qui sont nécessaires,
c’est pourquoi nous avons lancé la campagne Bathildis, du nom de sainte Bathilde,
première bienfaitrice de l’abbaye.